Blog

Restauration de la Domingo Esteso 1920 par Guillermo Aguer

0 commentaires

Jean-Noël Rohé- photos guitare en cours de construction 2012 - work in progress

0 commentaires

Olivier Pozzo- photos guitare en cours de construction - work in progress

0 commentaires

Youri Soroka - guitare pour la GDL en cours de construction - work in progress

Youri Soroka est un luthier franco-ukrainien installé en Auvergne. Né en 1977, il déménage en France en 2009 pour travailler comme informaticien. C’est en France où il découvre la passion pour le travail du bois et la lutherie suite à la réparation de sa vieille guitare. Évoluant en autodidacte et travaillant les soirs et les nuits dans son garage il construit sa première guitare. Puis la deuxième, troisième, etc. La passion pour la lutherie commence à s’installer durablement. À partir de la dixième guitare il décide de se consacrer à cette activité en plein temps. Il est passionné par les instruments anciens et cherche constamment à découvrir davantage et aussi d’avoir du retour sur ses propres instruments auprès de bons musiciens. Il a eu l’opportunité de découvrir et de jouer les instruments d’Antonio de Torres, Santos Hernandez, Julian Gomez Ramirez, Enrique Garcia, Francisco Simplicio, Hermann Hauser I,  Robert Bouchet, Ignacio Fleta, Daniel Friederich etc… Très attaché à la tradition et à l’écologie il utilise uniquement les produits naturels pour la construction de ses guitares : la colle animale et le vernis au tampon. Au mois d’août 2019 il présente une de ses guitares au concours de luthiers “III Antonio Marin Montero Guitar Making Competition EGF” à Grenade, Espagne où il obtient le 2ème prix.   

0 commentaires

José Vigil - guitare pour la GDL en cours de construction - work in progress

0 commentaires

Elias Bonet Monné - guitare pour la GDL en cours de construction - work in progress

« I was born in Barcelona in 1977. I graduated in industrial design from the EINA Centre for Art and Design in Barcelona and then studied classical and flamenco guitar at the Liceu Conservatory in the same city. I was also the world trial bike champion several times. In the year 2000, I co-founded Lacreativa.com, a design studio, but in 2009 I left the world of industrial design to dedicate myself professionally to guitar-making. »

It all started the day I had to solve some tuning problems with the guitar I was using for my studies. Destiny led me to the workshop run by the Yagüe brothers, where Raúl, the younger of the two, agreed to look at my guitar and not only solved the problem but really improved it as an instrument. As my visits to his workshop became commonplace, something happened and we forged a strong friendship. Then, one day, I decided to order a new guitar from him. However, he refused to make it for me, telling me instead that if I wanted a guitar, I could make it myself in his workshop and that he would teach me. Once I had taken his proposal in, I didn’t hesitate any further and dived straight in. I was completely hooked from the very first experience of chiselling wood and that’s how Raúl opened up his whole universe of woods to me and passed on his passion for building these instruments. He made me his pupil and appointed himself my teacher but, above all, we were very good friends.

I visited the Yagüe workshop over six years and there, surrounded by the shavings from a thousand different woods, I met people who have been very important for my life as a guitar-maker. One of these was Juan Antonio Reyes Torres, another excellent guitar-maker. Infinitely kind, he also opened his workshop doors to me and, like Raúl, wanted to share his knowledge as a luthier with me. Another teacher, another friend. Feeling supported by both of these teachers, the day then came when I was able to get the necessary momentum and open my own workshop. That was in March 2009.

 I feel really fortunate to have met these two great guitar-makers and in addition to their mastery of this craft, I strongly appreciate their warmth and kindness. Indeed, I am deeply grateful to them for opening the doors to their workshops and, above all, to their homes as well.

 Thank you very much, Raúl. Thank you very much Juan. » 

 

la suite sur le site de Elias Bonet Monné

 

 

 

Modèle Projecte_Aire - épicéa / Palissandre de Madagascar

Rosace

tABLE ET BARRAGES

éclisses

Manche - Talon

Dos

Assemblage

0 commentaires

Angelo Vailati - guitare pour la GDL en cours de construction - work in progress

 "Bonjour, je me présente, je suis Angelo Vailati, constructeur de guitares classiques. Je vis et travaille à Bologne en Italie. J’ai construit ma première guitare par loisir, lorsque j’avais environs 16 ans. Je venais d’acheter ma première guitare pour apprendre à jouer, mais rapidement mon intérêt s’est transformer pour passer de la musique au désir d’essayer de construire une guitare. Sans aucune notion de base, ni matériau adapté, ma guitare d’autodidacte fût plutôt différente de ce que j’imaginais...le manche se plia dès que je mis les cordes.

 

Mais cette passion resta et en 2000 j’ai commencé à fréquenter la  Civica Scuola di Liuteria de Milan d’où je suis sorti avec mention au bout de 4 ans. Dès les premières années d’école, en 2002, j’ai crée un petit atelier à la maison où j’ai commencé à construire mes premiers instruments. Toutes mes premières guitares étaient sur projet A. Torres. Puis, en 2005 j’ai commencé un stage chez le luthier Enrico Bottelli. Lorsque nous travaillions dans son atelier nous écoutions les disques de guitaristes célèbres qui jouaient des guitares de luthiers tout aussi célèbres.  C’est ainsi que, en plus d’apprendre à construire des guitares recherchées, j’ai appris à distinguer le son des guitares les plus raffinées et musicalement communicatives. Dans le courant de l’été 2006 j’ai fréquenté le  J.Romanillos guitarmaking course a Siguenza (Epagne). En 2008 pendant environs 5 mois j’ai travaillé chez le luthier Daniele Chiesa à Granada (Espagne). En aidant Daniele à construire ses guitares j’ai appris beaucoup de choses sur les méthodes de construction traditionnelles de Granada, méthode que j’utilise aujourd’ui encore pour mes guitares.

 

Pendant toutes ces années je me suis concentré exclusivement sur la construction de guitares classiques, qui sont jouées en Italie et dans plusieurs pays de par le monde par des étudiants, des concertistes et des enseignants. J’ai toujours construit des instruments dans la tradition de la lutherie espagnole. Être luthier est un métier et une passion. La curiosité vers la recherche s’un son toujours plus riche et intéressant me donne l’élan pour continuer, guitare après guitare, à travailler toujours mieux et à apprendre sans relâche. La guitare classique est un instrument merveilleux, évocatif, malléable avec un âme cultivée  et  populaire qui n’arrête de fasciner" 

0 commentaires

Michael Cadiz - guitare pour la GDL en cours de construction - work in progress

"It’s been a relatively long and meandering road that brought me to guitar building; the scenic route, so to speak. I was born in 1983 outside of Baltimore. My mother was from northern Michigan and my father, from the Philippines, hence the Spanish name.

I started playing guitar at the age of eleven. I studied with the Michael Nicolella throughout my high school years and then later in France with Jean-Pierre Billet and at the Chicago College of Performing Arts with Chicago with Sergio Assad. After finishing my studies, I felt unsure about making a career as a classical guitarist. After spending a few years driving around the country in a station-wagon playing music with bands, I became serious about guitar building..."

 

"Ce fût une route relativement longue et sinueuse qui m'a mené à la fabrication de guitares ; la route scénique, pour ainsi dire. Je suis né en 1983 à l'extérieur de Baltimore. Ma mère venait du nord du Michigan et mon père, des Philippines, d'où le nom espagnol.
J'ai commencé à jouer de la guitare à l'âge de onze ans. J'ai étudié avec Michael Nicolella tout au long de mes études secondaires, puis en France avec Jean-Pierre Billet et au Chicago College of Performing Arts avec Sergio Assad. Après avoir terminé mes études, je n'étais pas sûr de faire carrière en tant que guitariste classique. Après avoir passé quelques années à faire le tour du pays dans un wagon de gare à jouer de la musique avec des groupes, j'ai commencé à m'intéresser sérieusement à la fabrication de guitares..."  

 

la suite sur le site de Michael Cadiz

 

Modèle Torres / Romanillos

Ce modèle est inspiré de la Torres SE114 (1888 de Francisco Tarrega) et de deux guitares de José Romanillos de 1973 et 2012

Rosace

Manche - tête (enture) - Talon

Dos

Table et barrages

éclisses et Contre éclisses

et voilà...

Michael Cadiz - Vidéo :

0 commentaires

Humidificateur Oasis

1 - Principe de fonctionnement de l'humidificateur Oasis :

 

Les humidificateurs Oasis contiennent des cristaux de Humigel™.

 

Ces cristaux sont très hygroscopiques : ils peuvent absorber jusqu’à 400 fois leur poids en eau.

 

Leur fonction est de transformer l’eau en gelée. Cette gelée étant semi-solide elle ne peut pas traverser la paroi poreuse de l’humidificateur.

 

En vieillissant ces cristaux s’encrassent et perdent leur pouvoir d’absorption, ceci a pour conséquence de laisser l’eau passer à travers la paroi de l’humidificateur : sentir de l’humidité au bord de l’humidificateur signifie que les cristaux ne jouent plus leur rôle.

 

À l’inverse un excès de cristaux (exemple en oubliant d'enlever les anciens cristaux) provoque la rétention de l’eau à l’intérieur de l’humidificateur l’empêchant ainsi d’humidifier normalement l’instrument.

 

 

 

2 - Remplacement des cristaux

 


Chaque kit de Humigel™ contient 6 à 8 recharges.

 

Après usage, il faut bien penser à refermer le petit sac à fermeture éclair à l'intérieur de la trousse et laisser le sachet de dessiccateur en place, sinon les cristaux s'encrassent avec l'humidité de l’air.


Sous nos latitudes, l'humidité commence à diminuer à l'automne et augmente au printemps.

 

Lorsque le printemps arrive, il est recommander de retirer l'humidificateur pour éviter un excès d'humidité.

 

Il est conseillé de remplacer les cristaux à l'arrivée des premiers froids.

  • Au printemps : retirer les cristaux, laver à l’eau distillée l’intérieur de l’humidificateur, remettre en place le bouchon sans le serrer.
  • À l’arrivée des premiers froids : retirer les anciens cristaux (si cela n'a pas été fait avant) - laver l'intérieur de l'humidificateur - mettre en place les nouveaux cristaux. emplir lentement l’humidificateur – attendre environ 5 mn pour que l’eau se transforme en gelée et le mettre en place entre les cordes de la guitare. 

Il est préférable d’utiliser de l’eau distillée pour éviter d’encrasser les cristaux et ainsi augmenter leur durabilité et leur efficacité.

 

 

1 commentaires

Vladimir Druzhinin - guitare pour la GDL en cours de construction - work in progress

Vladimir Druzhinin est né en 1983 à Novossibirsk, Russie dans une famille de scientifiques. En 2000, il obtient son diplôme d'études secondaires (spécialité physico-mathématique) et passe avec succès les examens d'entrée à l'Université d’État de Novossibirsk. Diplômé en physique en 2004 il obtient son master en 2006 (spécialisation en physique des accélérateurs). De 2000 à 2008, il a travaillé et a été stagiaire à l'Institut Budker de physique nucléaire.

A partir de 2004 (en plus des études universitaires de master), il poursuit des études au département des cordes (contrebasse) de l’École Supérieure de Musique de Novossibirsk.

En 2007, il accepte l'invitation au poste de bassiste dans un big-band phylharmonique local. C'est à partir de ce moment que les activités musicales commencent à devenir dominantes. Depuis 2007, il participe activement à la vie jazz de Novossibirsk. Il a travaillé dans le big-band et comme musicien de session.

En 2010, il déménage à Moscou où il rencontre Timofey Tkach qui le prend comme apprenti. Depuis lors, la lutherie est devenue l'activité principale. Travaille maintenant dans l'atelier de Liuteria. Construit divers modèles de guitares classiques, luths, restaurations. Il travaille également sur sa propre conception de basse acoustique.

 

Vladimir Druzhinin was born in 1983 in Novosibirsk, Russia in scientists family. In 2000 graduated from high school (physico-mathematical speciality) and successfully passed the entrance exams to Novosibirsk State University. Graduated with the bachelor of physics degree in 2004. Continued studies and graduated in 2006 with master degree (specialization in accelerator physics). From 2000 to 2008 worked and was an intern in Budker Institute of Nuclear Physics.

From 2004 (in addition to university master studies) studied at strings department (doublebass) of Novosibirsk Music College.

In 2007 accepted the invitation to the vacancy of bass player in local phylharmonic big-band. Music activities starts to become dominant from that moment. From 2007 took part actively in Novosibirsk jazz life. Worked in the big-band and as session musician.

In 2010 moved to Moscow where he has met Timofey Tkach and was accepted by him as an apprentice. Since that time switched to luthiery as the main occupation.

Now works in Liuteria workshop. Constructs various designs of classical guitar, lutes, do restoration jobs. Also works on his own design of acoustic bass.

 

(source : http://www.vd-guitars.com/en/bio.shtml)

Rosace

Table - Barrages - Renforts

éclisses

Manche - Talon

Dos

Assemblage corps

Chevalet - Tête

Vernis

0 commentaires

Jérémy Peret à la Galerie des Luthiers le Dimanche 16 février à 17h00


 

 

Musicien aux multiples facettes, Jérémy Peret a débuté la guitare en apprenant à la fois la musique classique et la musique populaire. D’abord formé auprès de Christophe Louboutin puis Serge Lazarevitch, il valide deux Diplômes d’Études Musicales, l’un en guitare classique et l’autre en jazz, et devient rapidement une figure active de la scène musicale Aveyronnaise. En 2006, il part vivre et enseigner sur l’île de Mayotte, où il vit d’intenses expériences musicales et puise de nouvelles inspirations. Sa passion pour la musique classique ne l’ayant pourtant pas quitté, il décide de gagner la capitale, se perfectionne auprès de Judicaël Perroy, puis intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il obtient son Master en juin 2013.

 

Il a remporté de nombreux prix de concours internationaux tels que le 3ème prix du prestigieux concours GFA aux Etats-Unis en 2014, et les 2ème prix des concours de Séville (Espagne), de Sernancelhe (Portugal), et du concours « Robert J. Vidal » en France. En décembre 2016, il décroche le 1er prix du concours de Nagoya au Japon et le 2ème prix de celui de Tokyo.

 

Grâce à sa polyvalence et muni de sa guitare électrique, il est régulièrement invité à se joindre à des orchestres et des ensembles de musique contemporaine (Orchestre National d’Île-de-France, 2E2M, Le Balcon...) avec lesquels il a déjà partagé plusieurs scènes prestigieuses comme la Philharmonie de Paris et l’Opéra Bastille. Il a aussi pris part récemment à la création du spectacle Vous qui savez ce qu’est l’amour avec la mezzo-soprano Romie Estèves, une adaptation survoltée des Noces de Figaro de Mozart, ainsi que de la pièce de théâtre Un Instant de Jean Bellorini, deux spectacles actuellement en tournée dans toute la France.

 

Il se produit aussi beaucoup lors de récitals en solo ou en duo avec la contrebassiste Herng-Yu Pan, et il vient récemment d’interpréter le concerto d’Aranjuez en Chine, accompagné par le Guiyang Symphony Orchestra.

Malgré cette vie artistique intense, il n’oublie pas sa région natale, et c’est tous les étés qu’il prend part, en tant que musicien et directeur artistique, au festival Les détours métaphoniques de Saint-Salvadou.

 

Enseignant, il est depuis 2011 professeur de guitare classique et de musiques actuelles au sein du Conservatoire de Châtenay-Malabry, et anime régulièrement des master-class dans les conservatoires et les festivals du monde entier (Conservatoire Central de Pékin, Guitar Foundation of America, CRR d’Avignon...)

 

Pour son concert à la Galerie des Luthiers, Jérémy nous réserve un programme entièrement tourné vers l'Amérique du Sud, en compagnie de compositeurs emblématiques du continent. Au programme, Agustín Barrios, Astor Piazzolla, Alberto Ginastera (Sonata Op.47), et Heitor Villa-Lobos avec ses 12 études ! Un concert à ne pas rater !

 

 

2 commentaires

Gabriele Lodi - Considérations sur la copie Domingo Esteso 1930

 

 

"Making this guitar for me means really many important things..In fact it was the first XXè century spanish guitar I had chance to collect, restore and enjoy to play a lot!

 

Of course it carried me in to the magical world of the Madrid sound on which I'm still in love!!

 

So in this guitar I try to obtain the most authentic sound I understand from the original one, staying with her from 1999.

 

The construction is exactly based up to the original guitar, include set up that is very important details to get this particular sound:  bridge saddle have to be very low to trained(by string tension) top moving in order to have a fast and reactive sound response and the typical personality of the guitars from this time made in Madrid (see pic 1) . 

 

 

 

picture 1

So I save as much more possible this balance in the bridge (where sound origin) and I agled the fingerboard line in order to reduce buzzing problems as less possible as the classical repertoire requirement with strings in use today. 

 

It's a fully classical model from Esteso witch have same size and dimensions of Santos one but of course with the special gently and romantic tone of him. 

 

The top is made with 50 years old spruce, selected because it's very similar to the original one. The back and sides is made with 40 years old indian rosewood.

 

The guitar has 7 fans structs with only one struct closing at the bottom. (see pic 2) "

 

picture 2

0 commentaires

Le Duo Mélisande à la Galerie des Luthiers le dimanche 12 janvier à 17h



Sébastien Llinares et Nicolas Lestoquoy sont tous deux diplômés de la prestigieuse Ecole Normale de Musique de Paris, où ils ont étudié respectivement dans les classes des maîtres Rafael Andia et Alberto Ponce. Leur interprétation se distingue par un toucher issu de la plus grande tradition guitaristique et une attention particulière en matière de justesse musicologique. ``

 

En renouvelant cette célèbre pièce de Bach, à la fois synthèse baroque et chef-d’oeuvre intemporel, ils ouvrent des perspectives pour leur instrument. Pour ce projet, ils ont choisi de jouer sur des guitares modernes du luthier australien Caldersmith. Grâce à la puissance et à la large palette sonore de ces instruments, ces Variations Goldberg peuvent s’adapter à toutes les salles de concert et toucher un large public. Sébastien Llinares et Nicolas Lestoquoy utilisent la transcription de Benedetto Montebello (éd. Chanterelle) à laquelle ils apportent des modifications, principalement en matière d’ornementation et de répartition des voix.

 

 

0 commentaires

Marco Maguolo - guitare pour la GDL en cours de construction - work in progress

"À partir de l'automne 2003, après avoir quitté mon ancien emploi, je me suis entièrement consacré à la fabrication de guitares classiques. Dans le même temps, j'ai suivi un cours sur l'entretien et la réparation des archets à la Civica Scuola di Liuteria di Milano avec Pietro Cavalazzi, et un cours sur la lutherie à la Scuola di Liuteria di Pieve di Cento (Bologna) avec Marcello Bellei.

Depuis lors, je travaille sans interruption sur mon travail de luthier en me basant sur une recherche constante.

Déjà, dès les débuts (2004), au Festival Paganini de Parme, j'ai reçu un nombre important de commandes nécessitant alors une liste d'attente.

Depuis 2010, je suis entré sur le marché international, j'ai amené mes guitares au Mexique, au Japon, aux Etats-Unis, en Corée du Sud, en Belgique, en France, en Pologne, en Autriche, en Croatie, en Slovénie, en Suisse et à Saint-Marin.

J'ai exposé mes guitares dans de nombreuses expositions nationales et internationales...

Depuis 2013, je travaille activement avec l'organisation de Roma Expo Guitars. Cette exposition regroupe les plus grands noms de la lutherie italienne et est devenue le point de référence pour les guitaristes et revendeurs nationaux et internationaux.

Je fais partie des 15 luthiers italiens qui ont participé à la construction "L'Arcimbolda", le symbole de la guitare des luthiers classiques italiens et l'icône de l'exposition Rome Expo Guitars."

(source : http://www.marcomaguolo.com/ )

 

 

0 commentaires

Xavier Jara, Concert et Masterclasses à la Galerie des Luthiers le 19 et 20 Octobre 2019

Le guitariste classique américain Xavier Jara (1993), est le lauréat du 1er prix du Concours International de Concert de GFA 2016.  Originaire du Minnesota, Xavier Jara a été l'élève d'Alan Johnston au MacPhail Center for Music de Minneapolis jusqu'en 2011, date à laquelle il a déménagé à Paris pour étudier avec Judicaël Perroy.  

 

Xavier Jara a étudié à Paris pendant six ans avec Perroy.  Pendant cette période, il obtient son baccalauréat au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris où il étudie également avec le guitariste français Olivier Chassain et le maître luth Eric Bellocq.  Il a obtenu la première place à plusieurs concours internationaux, dont le Concours international de Viseu (2014), le Boston Guitarfest (2014), le Gargnano, concours en Italie (2015), le Concours Ciudad de Coria (2015) et le Tokyo International Competition (2016).  En 2016, Xavier Jara est retourné aux États-Unis pour gagner le prestigieux Grand Prix Rose Augustine de la Guitar Foundation of America.  

 

La tournée 2017-2018 de Xavier Jara a débuté en septembre 2017.  Il a donné plus de 50 concerts aux États-Unis, au Canada, au Mexique, au Guatemala et au Panama, dont un concert au Carnegie Hall (5 avril 2018). Il poursuit actuellement des études de maîtrise au Conservatoire de musique de San Francisco et s'est récemment produit en Amérique centrale et au Japon. 

 

Plus d'info : xavierjara.com

 


 

Xavier Jara donnera un récital le samedi 19 octobre à 19h30 et le dimanche 20 octobre à 18h

 

et animera des Masterclasses le dimanche 20 octobre de 13h à 16h

 

 


0 commentaires

Marco Bortolozzo- photos guitare en cours de construction - work in progress

0 commentaires

Programme Masterclasses avec Xavier Jara à la Galerie des Luthiers le 20 Octobre 2019


0 commentaires

Tobias Braun - guitare pour la GDL en cours de construction - work in progress

 Je suis né à Holzminden/Weser, en Allemagne, en 1960. L'année suivante, ma famille et moi avons déménagé à Perchtoldsdorf, une banlieue de Vienne, en Autriche.

Après avoir terminé mes études en 1980, j'ai commencé à étudier l'allemand et le journalisme, et bien que cela ait été très intéressant, ce n'était pas vraiment satisfaisant.

Au cours de l'année 1983, après avoir enseigné moi-même, j'ai fabriqué ma première guitare classique. Un an plus tard, j'ai suivi mon premier cours de lutherie sous la direction de José Luis Romanillos, apprenant en trois semaines ce que la plupart des gens mettent trois ans d'apprentissage pour acquérir.

Au printemps 1988, j'ai terminé mon deuxième cours avec José Romanillos à Alost, en Belgique.

1989 a été une année mouvementée - non seulement j'ai reçu mon certificat de maître-artisan à Vienne, mais j'ai aussi suivi un troisième cours avec José Romanillos, cette fois à Cordoue, Espagne.

En 1990, en plus du travail dans mon atelier, j'ai contribué à la traduction du livre de José Romanillos "Antonio de Torres". GuitarMaker - His Life and Work" (publié par Bochinsky).

En 1992, je suis allé à Cordoue pour mon quatrième cours avec José Romanillos.

1993 a été une année très importante dans ma carrière, qui a commencé par un stage d'une semaine à Gibson à Nashville, Tennessee. Cet été-là, j'ai travaillé comme assistant de J. Romanillos pendant son cours de lutherie à Cordoue. Depuis l'automne de cette année-là, je travaille régulièrement avec le revendeur de guitares japonais Eisuke Ozaki (à Tokyo, Kyoto et Osaka).

En 1998, j'ai déménagé dans ma nouvelle maison et mon nouvel atelier à Gaaden, près de Vienne, dans la forêt  viennoise.

Depuis l'été 2000, je travaille avec le revendeur de guitare américain Miklaucic (Guitar Salon International) à Santa Monica, Californie. A l'automne 2000, je me suis également rendu au Japon pour une tournée de conférences ("La guitare Santos Hernández de Luise Walker").

Depuis 2001, je suis membre fondateur du "N.I.C.E. - Neufeldner Instrumentenbauer Congress und Erlebnistage" ("Congrès et manifestation des luthiers de Neufeld"), une association pour la formation continue/le développement professionnel des luthiers.

Biographie (source : site internet de Tobias Braun

Modèle Santos Hernández 1924

Cet instrument faisait partie de la succession de feu Luise Walker (1988). Son professeur, Miguel Llobet, a  personnellement apporté cette guitare directement de l'atelier de Santos Hernández jusqu'à Vienne en 1924.

Le corps de cet instrument est en réalité l'antithèse du Ramirez de 1912 dans ses dimensions. Le corps de résonance plus large lui donne un peu plus de chaleur au son dans les graves. La réponse est un peu plus lente que celle du Ramírez, mais en ce qui concerne le volume et la transparence, il n'y a pas de différence.

On me demande souvent de décrire les différences de sonorité entre ces deux instruments, et je dirais que le Santos est le plus "philosophique" des deux. (source : site internet de Tobias Braun)

0 commentaires

Marco Maguolo - guitare pour la GDL en cours de construction - work in progress

"À partir de l'automne 2003, après avoir quitté mon ancien emploi, je me suis entièrement consacré à la fabrication de guitares classiques. Dans le même temps, j'ai suivi un cours sur l'entretien et la réparation des archets à la Civica Scuola di Liuteria di Milano avec Pietro Cavalazzi, et un cours sur la lutherie à la Scuola di Liuteria di Pieve di Cento (Bologna) avec Marcello Bellei.

Depuis lors, je travaille sans interruption sur mon travail de luthier en me basant sur une recherche constante.

Déjà, dès les débuts (2004), au Festival Paganini de Parme, j'ai reçu un nombre important de commandes nécessitant alors une liste d'attente.

Depuis 2010, je suis entré sur le marché international, j'ai amené mes guitares au Mexique, au Japon, aux Etats-Unis, en Corée du Sud, en Belgique, en France, en Pologne, en Autriche, en Croatie, en Slovénie, en Suisse et à Saint-Marin.

J'ai exposé mes guitares dans de nombreuses expositions nationales et internationales...

Depuis 2013, je travaille activement avec l'organisation de Roma Expo Guitars. Cette exposition regroupe les plus grands noms de la lutherie italienne et est devenue le point de référence pour les guitaristes et revendeurs nationaux et internationaux.

Je fais partie des 15 luthiers italiens qui ont participé à la construction "L'Arcimbolda", le symbole de la guitare des luthiers classiques italiens et l'icône de l'exposition Rome Expo Guitars."

(source : http://www.marcomaguolo.com/ )

 

 

0 commentaires

Sergio Pérez - guitare pour la GDL en cours de construction - work in progress

Sergio Pérez est né à Madrid en 1980. Dès son plus jeune âge, il aimait voir son père travailler puisque ce dernier avait un atelier à la maison et pendant son temps libre construisait des guitares de sa propre collection.  Pour lui, c'était un grand plaisir de voir comment son père construisait les guitares. 

 

En 1998, il travaille avec son père, Teodoro Pérez, et commence à découvrir les secrets de la construction d'une guitare.  Au cours de ces années, il s’est consacré à la construction de guitares et, d’autre part, aux activités commerciales. 

 

Son but est de continuer la trajectoire de son père travaillant dans l'entreprise familiale.

 

0 commentaires

Gabriel Bianco - Programme des masterclasses du lundi 4 mars de 10h30 à 13h30

0 commentaires

Jasper Sender - Photos de la guitare en construction pour la GDL

Photos de la prochaine guitare de Jasper Sender pour la Galerie des Luthiers :

table épicéa, dos et éclisses en érable...

0 commentaires

Vladimir Druzhinin - guitare pour la GDL en cours de construction - work in progress

Vladimir Druzhinin est né en 1983 à Novossibirsk, Russie dans une famille de scientifiques. En 2000, il obtient son diplôme d'études secondaires (spécialité physico-mathématique) et passe avec succès les examens d'entrée à l'Université d’État de Novossibirsk. Diplômé en physique en 2004 il obtient son master en 2006 (spécialisation en physique des accélérateurs). De 2000 à 2008, il a travaillé et a été stagiaire à l'Institut Budker de physique nucléaire.

A partir de 2004 (en plus des études universitaires de master), il poursuit des études au département des cordes (contrebasse) de l’École Supérieure de Musique de Novossibirsk.

En 2007, il accepte l'invitation au poste de bassiste dans un big-band phylharmonique local. C'est à partir de ce moment que les activités musicales commencent à devenir dominantes. Depuis 2007, il participe activement à la vie jazz de Novossibirsk. Il a travaillé dans le big-band et comme musicien de session.

En 2010, il déménage à Moscou où il rencontre Timofey Tkach qui le prend comme apprenti. Depuis lors, la lutherie est devenue l'activité principale. Travaille maintenant dans l'atelier de Liuteria. Construit divers modèles de guitares classiques, luths, restaurations. Il travaille également sur sa propre conception de basse acoustique.

 

Vladimir Druzhinin was born in 1983 in Novosibirsk, Russia in scientists family. In 2000 graduated from high school (physico-mathematical speciality) and successfully passed the entrance exams to Novosibirsk State University. Graduated with the bachelor of physics degree in 2004. Continued studies and graduated in 2006 with master degree (specialization in accelerator physics). From 2000 to 2008 worked and was an intern in Budker Institute of Nuclear Physics.

From 2004 (in addition to university master studies) studied at strings department (doublebass) of Novosibirsk Music College.

In 2007 accepted the invitation to the vacancy of bass player in local phylharmonic big-band. Music activities starts to become dominant from that moment. From 2007 took part actively in Novosibirsk jazz life. Worked in the big-band and as session musician.

In 2010 moved to Moscow where he has met Timofey Tkach and was accepted by him as an apprentice. Since that time switched to luthiery as the main occupation.

Now works in Liuteria workshop. Constructs various designs of classical guitar, lutes, do restoration jobs. Also works on his own design of acoustic bass.

 

(source : http://www.vd-guitars.com/en/bio.shtml)

Rosace

Table - Barrages - Renforts

éclisses

Manche - Talon

Dos

Assemblage corps - Filets

Chevalet - Tête

création immatérielle : le son...

1 commentaires

Michael Cadiz - guitare pour la GDL en cours de construction - work in progress

"It’s been a relatively long and meandering road that brought me to guitar building; the scenic route, so to speak. I was born in 1983 outside of Baltimore. My mother was from northern Michigan and my father, from the Philippines, hence the Spanish name.

I started playing guitar at the age of eleven. I studied with the Michael Nicolella throughout my high school years and then later in France with Jean-Pierre Billet and at the Chicago College of Performing Arts with Chicago with Sergio Assad. After finishing my studies, I felt unsure about making a career as a classical guitarist. After spending a few years driving around the country in a station-wagon playing music with bands, I became serious about guitar building..."

 

"Ce fût une route relativement longue et sinueuse qui m'a mené à la fabrication de guitares ; la route scénique, pour ainsi dire. Je suis né en 1983 à l'extérieur de Baltimore. Ma mère venait du nord du Michigan et mon père, des Philippines, d'où le nom espagnol.
J'ai commencé à jouer de la guitare à l'âge de onze ans. J'ai étudié avec Michael Nicolella tout au long de mes études secondaires, puis en France avec Jean-Pierre Billet et au Chicago College of Performing Arts avec Sergio Assad. Après avoir terminé mes études, je n'étais pas sûr de faire carrière en tant que guitariste classique. Après avoir passé quelques années à faire le tour du pays dans un wagon de gare à jouer de la musique avec des groupes, j'ai commencé à m'intéresser sérieusement à la fabrication de guitares..."  

 

la suite sur le site de Michael Cadiz

 

Modèle Torres / Romanillos

Ce modèle est inspiré de la Torres SE114 (1888 de Francisco Tarrega) et de deux guitares de José Romanillos de 1973 et 2012

Rosace

Manche - tête (enture) - Talon

Dos

Table et barrages

éclisses et Contre éclisses

Colle chaude

Chevalet

Corps

French polish

et voilà...

0 commentaires

Gabriel Bianco en concert à Lyon le dimanche 3 mars 2019 à 17h

Cyprien N'Tsaï jouera en ouverture de ce concert

 

Né à Paris en 1988, Gabriel Bianco est reconnu comme l’un des meilleurs guitaristes actuels. Récompensé de maints premiers prix de prestigieux concours internationaux, parmi lesquels ceux de Koblenz (2007), Guitar Foundation of America (2008), Andrès Segovia à Almuñecar (2012), il a été nommé révélation classique de l’ADAMI en 2011. Invité à jouer dans de nombreux festivals à travers la France et à l’étranger, il s’est notamment fait entendre sur les scènes françaises du Théâtre du Châtelet, de la Folle Journée de Nantes, du Festival Radio-France Occitanie, du Festival International de guitare de Paris, et, sur le plan international, dans une quarantaine de pays, plus particulièrement aux Tchaïkovski Hall de Moscou, Herbst Theater de San Francisco, Auditorium Luis Arango de Bogota, Conservatoire Central de Pékin, Musashino Art Center de Tokyo, Philharmonie de Kiev… Familier du récital en solo, il fait la part belle au répertoire romantique et espagnol des 19ème et 20ème siècles, mais également aux musiques de la Renaissance et des périodes baroque et contemporaine. Plusieurs compositeurs lui ont d’ailleurs dédié des oeuvres : Atanas Ourkouzounov, Karol Beffa, Sergio Assad, Marek Pasieczny et Denis Ramos. Depuis Septembre 2018, il est Professeur Invité au Conservatorium van Amsterdam. 

 

Plus d'informations : http://gabrielbianco.com/



 

Né en 1995, Cyprien N’tsaï grandi à Marseille dans le Sud de la France. Inspiré par son père, il commence la guitare à 8 ans et suivra l’enseignement de Raymond Gratien, professeur au CRR de Marseille. En 2013 Cyprien monte à Paris pour poursuivre son apprentissage auprès de Jérémy Jouve puis de Judicaël Perroy au conservatoire d’Aulnay-sous-Bois.

Passionné par son instrument, il participe à divers concours internationaux. Il remporte un premier prix à Tokyo (Japon), à Petrer (Espagne) dans la catégorie jeune, à Carry le Rouet (France) et à Kutna Hora (République Tchèque) ainsi que dernièrement à Vienne (Autriche). Il enregistre son premier album « Reflets » sorti en février 2017 chez Sylphide records à Tokyo.

Son plus grand plaisir est de jouer sur scène. Invité à se produire en Asie (Japon, Thaïlande) à travers l’Europe (Autriche, Pologne, Ukraine, Italie…) et régulièrement à l’affiche en France, ce jeune artiste propose lors de ses concerts, un programme varié allant de la musique contemporaine aux airs populaires.

 

Plus d'informations  : http://cyprienntsai.com/



 

 

Dimanche 3 mars 2019 à 17h 

 

Salle Witkowski, 18 quai de Bondy 

69 005 Lyon

 

Réservations et billetterie

 

 

 


0 commentaires

Naissance (et expansion) de la tradition espagnole

Plan de la présentation (1H30) sur la guitare espagnole pour 3ème et 4ème cycle du Conservatoire de Lyon

 

 

Acte de naissance de la guitare "tradition espagnole" :

 

Où ? En Espagne - Andalousie - Alméria et Séville

 

Qui ? le luthier Antonio de Torres (1817 - 1892) et le guitariste compositeur Julián Arcas (1832 - 1882)

tous deux nés à Alméria.

 

Comment ?

 

Pourquoi ?

Antonio De Torres

Julián Arcas


 Les guitares de Torres sont classifiées en 2 époques :

 

- Première époque de 1852 à 1869 pour les guitares construites à Séville (les guitares construites à cette époque commencent par les lettres FE : First Epoch)

 

- Seconde époque de 1875 à 1892 où Torres revient à Alméria (les guitares construites à cette époque commencent par les lettres SE : Second Epoch) 

 

Torres construit en 1854 la guitare de Julián Arcas : la FE04 appelée "la Leona" (comme le lion est le roi des animaux, la Leona est la "reine" des guitares)

 

Aujourd'hui cette guitare est encore jouée par Wulfin Lieske, on peut l'entendre sur cette vidéo :

Francisco Tárrega  (1852 - 1909) assiste à un concert d'Arcas en 1862 à Castellón. Julián Arcas, ayant connaissance du talent du jeune Tárrega, demande à ses parents de l'envoyer à Barcelone où il deviendra son élève.

 

Tárrega  achète sa première Torres (FE17) en 1862 à Séville, il en aura 2 autres : SE49 (1883) - SE114 (1888)

 

Par la suite Miguel Llobet, élève de Tárrega aura 2 guitares de Torres, la plus célèbre étant la FE09 (1859).

 

Cette nouvelle guitare ouvre des possibles : tout comme Chopin n'aurait pas composé ses Valses pour clavecin, Arcas, Tárrega et Llobet (entre autres) vont commencer à composer des œuvres dédiées à la guitare de tradition espagnole.

 

Julián Arcas

Francisco Tárrega

Miguel Llobet



Exemples de guitares de Torres qui ont eu une influence :

 

- SE43 restaurée par Manuel Ramirez en 1912

 

- FE09 amenée par Andrès Ségovia chez Hermann Hauser en 1924

 

- SE116 (la Italica) appartenant à Enrique Coll, élève de Simplicio et mentor d'Ignacio Fleta

 

- SE23 de Christian Aubin restaurée et analysée par Robert Bouchet et Daniel Friederich


D'autres luthiers vont suivre cette voie tracée par Antonio de Torres.

 

Un des seuls contemporains de Torres : Vicente Arias (1822 - 1914) à Madrid.

 

Quelques noms des luthiers des premières générations à connaître et retenir :

 

Luthiers de la 2ème génération :

 

Les frères José Ramirez (1858 - 1923) et Manuel Ramirez (1864 - 1916) : le premier va créer la Maison Ramirez qui existe encore aujourd'hui, vivier de nouveaux luthiers qui deviendront des grands noms de la lutherie espagnole ; le second, esprit bohème, célèbre pour avoir donné une guitare au jeune Ségovia en 1912, va former quatre grands luthiers.

 

Un des premiers élèves de José et Manuel Ramirez est Juliàn Gomez Ramirez (aucun lien de parenté) qui part vivre à Paris, c'est dans son atelier que Robert Bouchet découvre la lutherie (1936).

 

Luthiers de la 3ème génération :

 

Manuel Ramirez va former 4 grands luthiers importants :

 

- Domingo Esteso ( 1882 - 1937)

 

- Santos Hernández (1873 - 1943)

 

- Modesto Borreguero (1892 - 1969)

 

- Enrique Garcia (1868 - 1929). Ce dernier quitte Madrid pour s'installer à Barcelone où il va fonder l'école barcelonaise, il aura deux disciples :

 

- Francisco Simplicio (1874 - 1932)

 

- Enrique Sanfeliú (1882 - 1970)

Sur cette photo, assis de gauche à droite : Enrique Garcia, Miguel Llobet, Emilio Pujol

Rappel du contexte dans lequel se passe cette naissance de la "tradition espagnole" ?

 

On peut voir sur ce tableau les guitares jouées par des guitaristes - compositeurs importants du 19è :

 

Aguado (1784 - 1849)

Lacôte - Laprevotte

Carcassi (1792 - 1853)

Lacôte

Carulli (1770 - 1841)

Lacôte

Coste (1805 - 1883)

Lacôte

Giuliani (1781 - 1829)

Pons – Fabricatore - Stauffer

Legnani (1790 - 1877)

Stauffer - Legnani

Mertz (1806 - 1856)

Stauffer

Paganini (1782 - 1856)

Fabricatore - Grobert

Regondi (1822 - 1872)

Stauffer

Sor (1778-1839)

Panormo – Lacôte – Pages et autres espagnoles

Cette présentation se termine en faisant écouter différentes guitares, de différentes époques.

 

 

2 commentaires

 46 rue Ney - 69006 Lyon contact@galeriedesluthiers.com

+33 (0) 9 86 44 22 27

 +33 (0)6 32 23 70 21

 La Galerie des Luthiers est ouverte

sur rendez-vous