Blog

Gabriel Bianco en concert à Lyon le dimanche 3 mars 2018 à 17h

Cyprien N'Tsaï jouera en ouverture de ce concert

 

Né à Paris en 1988, Gabriel Bianco est reconnu comme l’un des meilleurs guitaristes actuels. Récompensé de maints premiers prix de prestigieux concours internationaux, parmi lesquels ceux de Koblenz (2007), Guitar Foundation of America (2008), Andrès Segovia à Almuñecar (2012), il a été nommé révélation classique de l’ADAMI en 2011. Invité à jouer dans de nombreux festivals à travers la France et à l’étranger, il s’est notamment fait entendre sur les scènes françaises du Théâtre du Châtelet, de la Folle Journée de Nantes, du Festival Radio-France Occitanie, du Festival International de guitare de Paris, et, sur le plan international, dans une quarantaine de pays, plus particulièrement aux Tchaïkovski Hall de Moscou, Herbst Theater de San Francisco, Auditorium Luis Arango de Bogota, Conservatoire Central de Pékin, Musashino Art Center de Tokyo, Philharmonie de Kiev… Familier du récital en solo, il fait la part belle au répertoire romantique et espagnol des 19ème et 20ème siècles, mais également aux musiques de la Renaissance et des périodes baroque et contemporaine. Plusieurs compositeurs lui ont d’ailleurs dédié des oeuvres : Atanas Ourkouzounov, Karol Beffa, Sergio Assad, Marek Pasieczny et Denis Ramos. Depuis Septembre 2018, il est Professeur Invité au Conservatorium van Amsterdam. 

 

Plus d'informations : http://gabrielbianco.com/



 

Né en 1995, Cyprien N’tsaï grandi à Marseille dans le Sud de la France. Inspiré par son père, il commence la guitare à 8 ans et suivra l’enseignement de Raymond Gratien, professeur au CRR de Marseille. En 2013 Cyprien monte à Paris pour poursuivre son apprentissage auprès de Jérémy Jouve puis de Judicaël Perroy au conservatoire d’Aulnay-sous-Bois.

Passionné par son instrument, il participe à divers concours internationaux. Il remporte un premier prix à Tokyo (Japon), à Petrer (Espagne) dans la catégorie jeune, à Carry le Rouet (France) et à Kutna Hora (République Tchèque) ainsi que dernièrement à Vienne (Autriche). Il enregistre son premier album « Reflets » sorti en février 2017 chez Sylphide records à Tokyo.

Son plus grand plaisir est de jouer sur scène. Invité à se produire en Asie (Japon, Thaïlande) à travers l’Europe (Autriche, Pologne, Ukraine, Italie…) et régulièrement à l’affiche en France, ce jeune artiste propose lors de ses concerts, un programme varié allant de la musique contemporaine aux airs populaires.

 

Plus d'informations  : http://cyprienntsai.com/



 

 

Dimanche 3 mars 2019 à 17h 

 

Salle Witkowski, 18 quai de Bondy 

69 005 Lyon

 

Réservations et billetterie

 

 

 


0 commentaires

Natalia Lipnitskaya à la Galerie des Luthiers le samedi 19 janvier 2019 à 19h

Née à Minsk en Biélorussie, Natalia Lipnitskaya, soutenue et guidée par ses parents et sa première professeure Marina Dubovik, a décidé très jeune de se consacrer à la musique. Son identité artistique s'est notamment développée sur la base d'influences musicales très contrastées reçues dans les quatre pays où elle a vécu (Biélorussie, Autriche, Hongrie et France) et suivi l'enseignement de Vladimir Belyshev, Irina Podomatsko, Valery Selin, Evgeny Gridiushko, Alvaro Pierri et Dàvid Pavlovits. Lauréate de nombreux concours internationaux, boursière de la Fondation de Dr. Robert et Lina Thyll-Dür en Suisse et de la Fondation internationale de Yehudi Menuhin "Live Music Now", soliste de la Radio Nationale de Biélorussie et de la "Bartòk Radio" en Hongrie. Natalia Lipnitskaya est régulièrement invitée à donner des récitals et des master-classes à travers le monde. Son désir de partage l'amène à se produire également en musique de chambre, notamment avec Anna Rebekka Ritter (violon), Vitaly Lutsyk (contrebasse) et Dima Tsypkin (violoncelle). Depuis 2008 elle vit à Paris où elle poursuit son activité de musicienne et de pédagogue.


0 commentaires

Naissance (et expansion) de la tradition espagnole

Plan de la présentation (1H30) sur la guitare espagnole pour 3ème et 4ème cycle du Conservatoire de Lyon

 

 

Acte de naissance de la guitare "tradition espagnole" :

 

Où ? En Espagne - Andalousie - Alméria et Séville

 

Qui ? le luthier Antonio de Torres (1817 - 1892) et le guitariste compositeur Julián Arcas (1832 - 1882)

tous deux nés à Alméria.

 

Comment ?

 

Pourquoi ?

Antonio De Torres

Julián Arcas


 Les guitares de Torres sont classifiées en 2 époques :

 

- Première époque de 1852 à 1869 pour les guitares construites à Séville (les guitares construites à cette époque commencent par les lettres FE : First Epoch)

 

- Seconde époque de 1875 à 1892 où Torres revient à Alméria (les guitares construites à cette époque commencent par les lettres SE : Second Epoch) 

 

Torres construit en 1854 la guitare de Julián Arcas : la FE04 appelée "la Leona" (comme le lion est le roi des animaux, la Leona est la "reine" des guitares)

 

Aujourd'hui cette guitare est encore jouée par Wulfin Lieske, on peut l'entendre sur cette vidéo :

Francisco Tárrega  (1852 - 1909) assiste à un concert d'Arcas en 1862 à Castellón. Julián Arcas, ayant connaissance du talent du jeune Tárrega, demande à ses parents de l'envoyer à Barcelone où il deviendra son élève.

 

Tárrega  achète sa première Torres (FE17) en 1862 à Séville, il en aura 2 autres : SE49 (1883) - SE114 (1888)

 

Par la suite Miguel Llobet, élève de Tárrega aura 2 guitares de Torres, la plus célèbre étant la FE09 (1859).

 

Cette nouvelle guitare ouvre des possibles : tout comme Chopin n'aurait pas composé ses Valses pour clavecin, Arcas, Tárrega et Llobet (entre autres) vont commencer à composer des œuvres dédiées à la guitare de tradition espagnole.

 

Julián Arcas

Francisco Tárrega

Miguel Llobet



Exemples de guitares de Torres qui ont eu une influence :

 

- SE43 restaurée par Manuel Ramirez en 1912

 

- FE09 amenée par Andrès Ségovia chez Hermann Hauser en 1924

 

- SE116 (la Italica) appartenant à Enrique Coll, élève de Simplicio et mentor d'Ignacio Fleta

 

- SE23 de Christian Aubin restaurée et analysée par Robert Bouchet et Daniel Friederich


D'autres luthiers vont suivre cette voie tracée par Antonio de Torres.

 

Un des seuls contemporains de Torres : Vicente Arias (1822 - 1914) à Madrid.

 

Quelques noms des luthiers des premières générations à connaître et retenir :

 

Luthiers de la 2ème génération :

 

Les frères José Ramirez (1858 - 1923) et Manuel Ramirez (1864 - 1916) : le premier va créer la Maison Ramirez qui existe encore aujourd'hui, vivier de nouveaux luthiers qui deviendront des grands noms de la lutherie espagnole ; le second, esprit bohème, célèbre pour avoir donner une guitare au jeune Ségovia en 1912, va former quatre grands luthiers.

 

Un des premiers élèves de José et Manuel Ramirez est Juliàn Gomez Ramirez (aucun lien de parenté) qui part vivre à Paris, c'est dans son atelier que Robert Bouchet découvre la lutherie (1936).

 

Luthiers de la 3ème génération :

 

Manuel Ramirez va former 4 grands luthiers importants :

 

- Domingo Esteso ( 1882 - 1937)

 

- Santos Hernández (1873 - 1943)

 

- Modesto Borreguero (1892 - 1969)

 

- Enrique Garcia (1868 - 1929). Ce dernier quitte Madrid pour s'installer à Barcelone où il va fonder l'école barcelonaise, il aura deux disciples :

 

- Francisco Simplicio (1874 - 1932)

 

- Enrique Sanfeliú (1882 - 1970)

Sur cette photo, assis de gauche à droite : Enrique Garcia, Miguel Llobet, Emilio Pujol

Rappel du contexte dans lequel se passe cette naissance de la "tradition espagnole" ?

 

On peut voir sur ce tableau les guitares jouées par des guitaristes - compositeurs importants du 19è :

 

Aguado (1784 - 1849)

Lacôte - Laprevotte

Carcassi (1792 - 1853)

Lacôte

Carulli (1770 - 1841)

Lacôte

Coste (1805 - 1883)

Lacôte

Giuliani (1781 - 1829)

Pons – Fabricatore - Stauffer

Legnani (1790 - 1877)

Stauffer - Legnani

Mertz (1806 - 1856)

Stauffer

Paganini (1782 - 1856)

Fabricatore - Grobert

Regondi (1822 - 1872)

Stauffer

Sor (1778-1839)

Panormo – Lacôte – Pages et autres espagnoles

Cette présentation se termine en faisant écouter différentes guitares, de différentes époques.

 

 

2 commentaires

La lutherie, travail du bois, de l'arbre à l'instrument

Plan de l'exposé / discussion (1H30)  pour les 1er et 2nd cycle du conservatoire de Lyon 

À l'origine d'une guitare il y a des arbres.

 

Il existe 2 types d'arbres : les conifères et les feuillus, les premiers, reconnaissables à leur forme pointue (exemple : sapin de Noël) conservent leurs feuilles en hiver, les seconds les perdent.

 

Connaître les noms des différentes parties d'une guitare :

 

la caisse (le corps) - le manche - la tête

le dos - les éclisses (côtés)

la touche - le chevalet - la rosace

etc...

 

Quels différents bois différents sont utilisés pour chacune de ces parties ?

 

exemple : différence entre une table en cèdre et en épicéa

 

à quelle famille d'arbres appartiennent ces deux bois ? pourquoi ?

 

Quels autres instruments sont construits en bois ?

 

Quelle est l'origine du mot "luthier" ?

 

Différence entre les bois venus de loin (cèdre, palissandre, ébène etc...) et les bois "locaux" (épicéa, érable, cyprès, platane, bouleau, arbres fruitiers : merisier, cerisier, poirier, pommier etc...).

 

Toutes les forêts ne donnent pas de bons bois d'harmonie pour construire des instruments.

Qu'appelle-t-on un bois d'harmonie ? Savoir reconnaitre les arbres qui permettront de construire les plus beaux instruments : le travail du cueilleur d'arbres (cf vidéo ci-dessous).

 

Notion de densité du bois : 2 cubes identiques = celui en ébène sera beaucoup plus lourd que les autres

 

Les décorations d'une guitare : rosace, filets, dessin de la tête - sont la signature du luthier

 

Les décorations ne modifient pas le son de la guitare : elles la rendent belle (penser à regarder de quelle couleur est la rosace de sa guitare).

 

Prendre soin de sa guitare = tenir compte de la fragilité du bois et de l'assemblage à la colle des différents parties : choc, chaleur, eau, accordage etc...

 

 

 

 

 

 

 

Épicéa

 

 

Bois d'épicéa

 

 

Cèdre rouge du Canada

(photo tirée du Orféo Magazine n°3)

lien vers ce Orféo Magazine

 

 

Bois de cèdre rouge du Canada

(photo tirée du Orféo Magazine n°3)

lien vers ce Orféo magazine

 

 

Ébénier

 

 

 

 

Bois d'ébène


"Lorenzo, le cueilleur d'arbre", reportage diffusé sur la Radio Télévision Suisse en septembre 2009 :

4 commentaires

Concert de Pauline Gauthey à la Galerie des Luthiers le jeudi 20 décembre à 19h

Née en 1993, Pauline grandit près de Lyon. C'est en écoutant son grand père jouer des chants populaires à l'accordéon qu’elle se découvre une passion pour la musique. La guitare sera son instrument de prédilection.

 

Elle entre au Conservatoire de Saint-Etienne en 2011 et décide de se professionnaliser dans cette pratique. En parallèle à sa formation classique, elle apprend la technique du Jazz ce qui l'amène a participer à de nombreux projets en compagnie de comédiens et danseurs.

 

En 2016 Pauline obtient son diplôme d'état de professeur de guitare au PESM Bourgogne puis elle intègre cette même année l'ESMD de Lille dans la classe de Judicaël Perroy afin de terminer sa licence d'interprète. Parallèlement, elle enseigne la guitare dans l’école municipale de Liévin près de Lille.

 

Lauréate de plusieurs concours nationaux et internationaux, Pauline se produit dans des festivals en France ainsi qu’en Europe ( Festival Drôme de guitare à Valence, Sul Tasto à Paris, Acerra à Naples….). Elle poursuit actuellement ses études à l’SFCM (San Francisco conservatory of music) dans la classe de Judicaël Perroy.

 

Pauline aime le lien avec le public. Se produire sur scène lui permet de faire découvrir le répertoire populaire et classique de la guitare et de renouer le grand public à la musique classique.


Réflexions et démarche de Gabriele Lodi

 

 

Après de nombreuses années de recherche sur les guitares espagnoles historiques et grâce à ma récente nomination en tant que conservateur de «l'Exposition anniversaire de Torres» au musée de Crémone, j'ai essayé d'utiliser toutes mes connaissances pour créer mon hommage au système de construction traditionnel espagnol qui est apparu pour la première fois avec l’œuvre d'Antonio de Torres.

 

My Torres Interpretation” est tout simplement ma façon de rester fidèle le plus possible au grand maître espagnol tout en créant une guitare qui réponde aux besoins du joueur moderne.

 

A l'époque de Torres, au milieu du XIXe siècle, ses instruments étaient équipés de cordes en boyau et étaient joués avec une technique développée par Julian Arcas et Francisco Tárrega. Depuis cette époque, plusieurs nouveaux développements ont vu le jour et, de nos jours, les joueurs utilisent des cordes en nylon et une technique différente qui applique plus de pression à la corde pour produire une attaque plus puissante.

 

Mon intention fut donc de sauvegarder le son pur espagnol de construction Torres, mais avec quelques modifications mineures apportées aux barrages, principalement avec leur forme.

 

Je cherche à obtenir un bon équilibre des basses profondes aux aigus les plus élevés, une bonne plage dynamique, pas de notes «loup » et un sustain correct, en particulier sur la première corde, ce qui est très particulier pour le son Torres.

 

Hormis ces légères modifications, le reste de la guitare est très similaire à celui des Torres d’origine en ce qui concerne l’épaisseur du dessus, des éclisses et du dos, avec une résonance du bas de la caisse entre Mi / Fa. La forme du manche est plus large, de même que la touche, afin d'être immédiatement à l'aise pour un joueur contemporain. La forme est basée sur la Torres SE113.

 

La qualité des bois utilisés est très proche de celle des instruments de Torres. Ils ont été sélectionnés non seulement pour leur esthétique, mais également pour leur rôle dans la distribution harmonique de la tension qui agit sur tout le corps. Tous les bois sont bien vieillis et entreposés depuis les années 1970.

 

Pour cette guitare, j'ai décidé de suivre les étapes de construction, dont j'ai réalisé qu'elles étaient celles d'origine suivies par Torres. Dans le but de fermer la caisse de résonance avec le joint de table. De cette façon, les tables ne subissent pas la tension d'assemblage des autres composants de la guitare et elle est donc plus libre de fonctionner de la meilleure façon possible (voir photos).

 

Bien sûr, j’adopte ma dernière modification sur la forme des structures externes du barrage à travers un renfort transversal afin d’obtenir une solution plus stable dans ces deux parties qui sont très importantes pour moi pour soutenir la plage dynamique et le sustain. Pour la même raison, j’ajoute un papier collant en épicéa de 0,2 mm d'épaisseur entre eux. (voir photos)

 

De plus, l'épaisseur du chevalet est plus grande que celle d'origine pour apporter plus de stabilité et ainsi garantir aux éléments liés à la table le meilleur système vibrant dans la durée.

 

Esthétiquement, la guitare s'inspire des deux premières guitares Torres (toutes deux en érable ondé) ayant appartenu à Francisco Tárrega. J'utilise les répliques des mécaniques Torres d'Alessi. Le chevalet est en palissandre avec une décoration typique en nacre sur les côtés.

 

C’est ma façon d’attirer la nouvelle génération de joueurs vers le son de Torres, car je le considère comme la référence la plus importante pour le moment!

 

Gabriele Lodi

Carpi - 2 octobre 2018

 

(cliquer sur les images pour les agrandir)


Florian Larousse en concert à la Galerie des Luthiers le dimanche 4 novembre à 17H

Né en 1988, Florian Larousse commence à étudier la guitare classique à l'âge de 8 ans. En 2002, il continue ses études au CNR de Paris avec Pedro Ibañez, qu'il conclu 4 ans plus tard en obtenant le prix de guitare classique. Il commence alors à travailler avec Judicaël Perroy et ce jusqu'en 2010, en étudiant parallèlement au CNSM de Paris dans la classe de Roland Dyens. Elève de Carlo Marchione à l'Hogeschool de Maastricht depuis la rentrée 2011, il obtient son Bachelor en 2012, ainsi que son Master en 2014.

 

En 2009, Florian remporte le concours international de la Guitar Foundation of America ainsi que le concours Hubert Kappel à Koblenz, ce qui lui assure une tournée de concerts l'année suivante, notamment aux Etats-Unis, Canada, Brésil, Mexique et Allemagne, ainsi que l'enregistrement d'un C.D sur le label Naxos. Il poursuit actuellement son activité de concertiste, parallèlement à celle d'enseignant.



1 commentaires

Giulia Ballaré à la Galerie des Luthiers le mercredi 25 juillet 2018 à 18h30

 

 

Giulia Ballaré is considered one of the most promising soloist of her generation.

 

She has won more than twenty-five prizes in international competitions: among them, first prize: Ciudad de Coria (Spain, 2017), Omis Guitar Fest (Croatia, 2017), Forum Gitarre Wien (Austria, 2016), Villa de Aranda (Spain, 2015), Comarca del Contado (Spain, 2014), Mottola (Italy, 2013); third prize: M. Pittaluga International Competition (Alessandria, 2017), A. Frauchi Internatioal Competition (Moscow, 2017), J. Tomas-Petrer (Spain, 2017), Sevilla (Spain, 2017), Emilio Pujol concorso Internazionale (Italy, 2017).

 

In 2013 she released her first album with the label dotGuitar titled "Lirically Spain”, since 2018 she has been a D’Addario Artist.

 

She has been invited to perform in prestigious venues, such as the National Forum of Music in Wroclaw, Concert Hall of Gnessis in Moscow, Gosser Ehrbar Saal in Wien, the Aula Magna of University “La Sapienza” in Rome, the Hall of Mirrors in Bratislava, Kurfurstliches Schloss of Koblenz and many others. She had performed as soloist with Alessandria’s Orchestra (Italy) and Musica Viva’s Orchestra of Moscow (Russia).

 

Her recitals have been acclaimed from audiences and press: "... the Ballarè is getting noticed for a charge and an impact always classy and highly emotional expressive power, to establish a strong bond with the public ... " La Repubblica.

 

Giulia Ballaré was born in 1987 in Novara, Italy. She graduated with maximum from the conservatory in Novara with M° Guido Fichtner. At present she is attending Master’s Degree course with M° Paolo Pegoraro at Kunst Universitaet Graz.

 

 

 

Concert organisé par l'association Prélude Guitare Classique à la Galerie des Luthiers

 

 

Contactez-nous à l'avance pour participer à cette rencontre

 

 

 



0 commentaires

Judicaël Perroy - Masterclass le dimanche 3 juin 2018 de 8h30 à 13h

- Ouvert au public sur Réservations -

 


0 commentaires

Judicaël Perroy en concert à Lyon le dimanche 3 juin 2018 à 16h

avec Cyprien N'Tsaï

Judicaël Perroy s'est largement fait connaître comme un extraordinaire guitariste classique et musicien virtuose avec plusieurs prix à son actif. En 1997, il a remporté le prestigieux premier prix de la 15e édition du concours et de la convention internationale de la Guitar Foundation of America, qui lui a valu une tournée des États-Unis et du Canada avec plus de soixante concerts et classes de maître. Entre sa tournée nord-américaine cette année-là, il donna plusieurs concerts en France où ses performances furent diffusées en direct sur France-Musique, suivies de longues tournées de récitals à travers le monde.

 

[...]

 

Judicaël Perroy enseigne actuellement au San Francisco Conservatory of Music (SFCM) et au Pôle Sup de l'APPSEA (Association de préfiguration du Pôle supérieur d'enseignements artistiques) de Lille Nord-Pas-de-Calais.

 

 

Complément et suite : http://judicael-perroy.com/



Née à Minsk en Biélorussie, Natalia Lipnitskaya, soutenue et guidée par ses parents et sa première professeure Marina Dubovik, a décidé très jeune de se consacrer à la musique. Son identité artistique s'est notamment développée sur la base d'influences musicales très contrastées reçues dans les quatre pays où elle a vécu (Biélorussie, Autriche, Hongrie et France) et suivi l'enseignement de Vladimir Belyshev, Irina Podomatsko, Valery Selin, Evgeny Gridiushko, Alvaro Pierri et Dàvid Pavlovits. Lauréate de nombreux concours internationaux, boursière de la Fondation de Dr. Robert et Lina Thyll-Dür en Suisse et de la Fondation internationale de Yehudi Menuhin "Live Music Now", soliste de la Radio Nationale de Biélorussie et de la "Bartòk Radio" en Hongrie. Natalia Lipnitskaya est régulièrement invitée à donner des récitals et des master-classes à travers le monde. Son désir de partage l'amène à se produire également en musique de chambre, notamment avec Anna Rebekka Ritter (violon), Vitaly Lutsyk (contrebasse) et Dima Tsypkin (violoncelle). Depuis 2008 elle vit à Paris où elle poursuit son activité de musicienne et de pédagogue.



Gonçalo Cordeiro commence ses études de guitare à Lisbonne avec José Soares et António Ferreirinho. Il poursuit sa formation au Conservatoire Supérieur de Séville avec Gaëlle Solal et Antonio Duro, et à Paris sous l'orientation de Judicaël Perroy. En parallèle, il se perfectionne en nombreuses masterclasses, et étudie également le théorbe et la basse continue avec Juan Carlos Rivera et Rafael Bonavita. Lauréat de plusieurs concours internationaux, il se produit comme soliste au Portugal, en Espagne, en France, et au Brésil, où il encadre également des masterclasses et enregistre pour la radio et télévision. Gonçalo Cordeiro se produit régulièrement au sein de diverses formations de chambre et participe à de nombreuses performances interdisciplinaires. Il colabore également avec des compositeurs, notamment avec la création de pièces de Laurent Courbier, Fernando N. Lobo, Antoine Balaine… Passionné par la pédagogie, il obtient le CA au CNSMDP en 2016, et est professeur au CMA13 "Maurice Ravel" de Paris. En 2014, il coordonne avec François Frémeau le projet pédagogique Caminhos do Guri, autour de la création contemporaine interdisciplinaire, avec des étudiants de l'EMESP et Projeto GURI, une institution d'enseignement musical à vocation sociale à São Paulo.


 

 

Dimanche 3 juin 2018 à 16h 

 

Salle Witkowski, 18 quai de Bondy 

69 005 Lyon

 

Réservations et billetterie

 

 

 


0 commentaires

Guillermo Aguer - work in progress...

Construction d'une copie Manuel Soto y Solares que nous aurons bientôt à la Galerie des Luthiers

Bois - table - fond - éclisses

Manche

À la lumière du jour


 

À l'heure du maté

Frettage - chevalet

Vernis

Chevalet

Tête - Chevilles

Montage cordes - vérifications

Pensez à surveiller les baisses du taux d'humidité

Les bois utilisés pour construire les guitares sont très sensibles aux variations d’hygrométrie. 

 

Nous vous rappelons qu'il est très important de surveiller les baisses du taux d'humidité qui peuvent endommager les bois de votre instrument.

 

Pensez bien à humidifier la pièce ou la guitare dans son étui (selon le système d'humidification utilisé) de sorte que le taux d'humidité ne soit pas inférieur à 45%

 

Faites-nous part de vos remarques, vos expériences et des systèmes d'humidification que vous utilisez :

2 commentaires

Elias Bonet Monné - Guitare pour la Galerie des Luthiers... work in progress

Nous aurons bientôt une guitare signée du luthier barcelonais Elias Bonet Monné.

 

voici des photos de la guitare en cours de construction...

0 commentaires

Natalia Lipnitskaya à la Galerie des Luthiers le samedi 16 décembre 2017 à 18h

Née à Minsk en Biélorussie, Natalia Lipnitskaya, soutenue et guidée par ses parents et sa première professeure Marina Dubovik, a décidé très jeune de se consacrer à la musique. Son identité artistique s'est notamment développée sur la base d'influences musicales très contrastées reçues dans les quatre pays où elle a vécu (Biélorussie, Autriche, Hongrie et France) et suivi l'enseignement de Vladimir Belyshev, Irina Podomatsko, Valery Selin, Evgeny Gridiushko, Alvaro Pierri et Dàvid Pavlovits. Lauréate de nombreux concours internationaux, boursière de la Fondation de Dr. Robert et Lina Thyll-Dür en Suisse et de la Fondation internationale de Yehudi Menuhin "Live Music Now", soliste de la Radio Nationale de Biélorussie et de la "Bartòk Radio" en Hongrie. Natalia Lipnitskaya est régulièrement invitée à donner des récitals et des master-classes à travers le monde. Son désir de partage l'amène à se produire également en musique de chambre, notamment avec Anna Rebekka Ritter (violon), Vitaly Lutsyk (contrebasse) et Dima Tsypkin (violoncelle). Depuis 2008 elle vit à Paris où elle poursuit son activité de musicienne et de pédagogue.


 

Concert organisé par la Galerie des Luthiers en partenariat avec l'association Lyon Guitare Classique

 

 

Contactez-nous à l'avance pour participer à cette rencontre

 

 

 

0 commentaires

Rencontre avec Dominique Delarue le Samedi 21 octobre suivie à 18h d'un récital de Bertrand Gormand.

Depuis plusieurs années son nom est connu des guitaristes du monde entier, à ce titre il est un des meilleurs ambassadeurs de la lutherie française dans ce qu'elle porte de plus élégant et raffiné...

 

Nous aurons la chance d'avoir la présence exceptionnelle de Dominique Delarue le samedi 21 octobre pour le concert de Bertrand Gormand qui jouera sur sa Delarue.

 

Dominique Delarue viendra avec ses deux dernières guitares.

 

Ce sera l'occasion pour tous les amoureux de la guitare classique de rencontrer ce grand luthier d'exception !



Bertrand Gormand débute la guitare à 13 ans avec Ulrich Avoscan.

Par la suite, il intègre l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe de Geneviève Chanut et - parallèlement - suit l’enseignement de François Martin à l’Ecole Nationale de Villeurbanne.

 

Il obtient un Diplôme de concert et une médaille d’or à l’unanimité.

Il a par ailleurs été élève de Leo Brouwer pendant les Rencontres Internationales de Castres organisées par Robert J. Vidal.

 

Titulaire du Diplôme d’Etat et du Certificat d’Aptitude aux fonctions de Professeur, il enseigne actuellement au Conservatoire à Rayonnement Régional de Saint-Etienne.


 

 

Rencontre organisée par l'association Prélude Guitare Classique à la Galerie des Luthiers

 

 

Contactez-nous à l'avance pour participer à cette rencontre

  

0 commentaires

Visite de l'exposition Torres à Crémone

 

Photos prises lors de la visite de l'exposition Torres au Musée du Violon à Crémone.

 

Liste des guitares exposées :

 

Stradivari "Sabionari" - Crémone 1679

Antonio de Torres FE 27-D - Séville 1867

Antonio de Torres SE 58 - Almeria 1884

Antonio de Torres SE 77 - Almeria 1884

Antonio de Torres SE 81 - Almeria 1885

Antonio de Torres SE 113 - Almeria 1888

Antonio de Torres SE 122 - Almeria 1888

Antonio de Torres SE 142-A - Almeria 1890

Francisco Sanguino - Séville 1760

Juan Pagès - Cadix 1802

Juan Pagès - Cadix 1812

Joseph Benedid - Cadix 1834

Manuel Gutierrez - Séville 1852

José Pernas - Grenade 1854

Vicente Arias - Madrid 1900

 

 

(cliquer sur les images pour les agrandir)

Bienvenue au musée du violon!
Bienvenue au musée du violon!

un ancêtre du violon
un ancêtre du violon

F. Sanguino 1760 - M. Gutierrez 1852
F. Sanguino 1760 - M. Gutierrez 1852

Torres SE81 (1885) et FE27D (1867)
Torres SE81 (1885) et FE27D (1867)

Torres SE77 (1884)
Torres SE77 (1884)

Torres SE72 - la Emperatriz (1884) dans son étui.
Torres SE72 - la Emperatriz (1884) dans son étui.

Rosace Vicente Arias
Rosace Vicente Arias
la statue de Stradivarius
la statue de Stradivarius

la salle des guitares
la salle des guitares

Juan Pagès 1802 et 1812
Juan Pagès 1802 et 1812

Miguel Llobet - Torres FE27D
Miguel Llobet - Torres FE27D

 

 

 

 


Torres SE122 (1888) et SE113 (1888)
Torres SE122 (1888) et SE113 (1888)

étui d'époque
étui d'époque

détails rosace Torres
détails rosace Torres
Une statue plus moderne...
Une statue plus moderne...

Stradivarius : la Sabionari 1679
Stradivarius : la Sabionari 1679

J. Benedid 1834 - J. Pernas 1854
J. Benedid 1834 - J. Pernas 1854

Torres SE58 (1884)
Torres SE58 (1884)

Tarrega - Torres SE114 (1888)
Tarrega - Torres SE114 (1888)

 

 

 

 


V. Arias (1900) - Torres SE142A (1890)
V. Arias (1900) - Torres SE142A (1890)


0 commentaires

Jasper Sender - Guitare pour la Galerie des Luthiers... work in progress

Nous aurons bientôt le plaisir d'avoir une guitare signée Jasper Sender.

 

Jasper a accepté de prendre des photos de la guitare en cours de réalisation...

1 - La Table en épicéa et la Rosace sculptée :


2 - Le Dos et les éclisses en érable moucheté


3 - Filets et teinte de la caisse


4 - Le Manche et la tête sculptée


Touche - Frettage - Assemblage manche


5 - Finitions - Création d'une guitare...


6 commentaires

46 rue Ney - 69006 Lyon contact@galeriedesluthiers.com

+33 (0) 9 86 44 22 27

 +33 7 62 80 67 03

mardi, mercredi, vendredi, samedi : 10h-12h / 13h-18h

lundi, jeudi : ouvert  sur rendez-vous