Manuel Contreras, modèle "Carlevaro"


Manuel Contreras Carlevaro

 

Pays :

Année : 

Diapason : 

Table : 

Dos / éclisses : 

Manche :

Touche :

Mécaniques :

Dimensions : 

 

Poids : 

Hauteur cordes :

Etat :

 

 

Prix :

 

Espagne - Madrid

1985

65 cm

Épicéa

Palissandre du Brésil (avec documents Cites)

Cédro, largeur : 52 mm

Ébène

Fustero, gravées à la main et dorées

Longueur caisse : 497 mm - largeur caisse : 295/290/380 mm - profondeur caisse : 98/99 mm

2 080 g

2,5/3,5 mm

Très bon

 

 

sur demande

 

 

Conditions de vente et expédition...

 


Dans les années 70, Abel Carlevaro, guitariste et compositeur uruguayen, commence à imaginer la guitare idéale. S'inspirant de la forme des pianos à queue, il supprime la courbe de l'éclisse supérieure (inutile pour l'appui de l'instrument). Dans son désir de trouver un parfait équilibre entre les graves et les aigus, il supprime aussi la bouche pour que rien ne perturbe les vibrations de la table d'harmonie. Il obtient en même temps une plus grande surface pour développer son barrage. Pour remplacer la bouche (et laisser sortir le son) il imagine la table d'harmonie en la faisant « flotter », soutenue seulement par des petites consoles appuyées sur les éclisses, créant ainsi un espace tout autour d'elle. Pour la première fois, on cherche à séparer l'élément vibrant (la table d'harmonie) des éléments réflecteurs (le fond et les éclisses) et par conséquent de l'interprète lui-même.

 

En 1981 Manuel Contreras relève le défi de construire un tel instrument. Voici un extrait d'une des lettres du luthier madrilène adressé à Carlevaro : « Je vous assure que je ne vous décevrai pas et que j'essaierai de suivre fidèlement vos instructions… afin de faire la meilleure guitare possible. » Contreras a construit au total une vingtaine de guitares « Carlevaro » entre 1982 et 1994, date de sa mort. Son fils n'a jamais travaillé sur ce modèle.

 

Abel Carlevaro a donné son premier concert avec une de ces guitares le 31 juillet 1984 à Heidelberg…

 

La guitare présentée ici appartenait à un de ses élèves, Jad Azkoul, concertiste d'origine libanaise et traducteur en français de la méthode pour guitare écrite par Carlevaro.

 

Le son de ce modèle particulier s'éloigne un peu du son typique des guitares Contreras, un son plus « léger » et particulièrement adapté à la musique de la Renaissance et à la musique baroque.

 

 

 


46 rue Ney - 69006 Lyon contact@galeriedesluthiers.com

+33 (0) 9 86 44 22 27

 +33 (0)6 32 23 70 21

mardi, mercredi, vendredi, samedi : 10h-12h / 13h-18h

lundi, jeudi : ouvert  sur rendez-vous